La blague du jour

Quelle différence y-a-t'il entre un acteur récompensé aux Oscars et un aspirine ?
Aucune, ce sont tous deux des cons primés.

Le standard de la police reçois l'appel d'un homme paniqué :
- Allô ! Je viens d'écraser un poulet. Qu'est-ce que je dois faire ?
- Et bien, plumez-le et faites-le cuire à thermostat 6. Répond la standardiste surprise par cet appel...
- Ah bon ! Et qu'est-ce que je fais de la moto ?

Pat O'Sullivan, un camionneur plutôt baraqué (120 kg de muscles, des biceps comme des cuisses de phacochère) arrive en roulant des mécaniques au pub. Il s'envoie trois pintes de Guinness, rote un bon coup et, en désignant la droite du bar, s'écrie :
" Tous les mecs de ce côté du bar sont des enculés ! ... "
Et il ajoute, d'un air menaçant :
" Des remarques ?"
Personne ne moufte. Il s'envoie trois nouvelles pintes, rote un bon coup et, en désignant cette fois la gauche du bar, s'écrie :
" Tous les mecs de ce côté du bar sont des suceurs de bites !"
Et il ajoute :
" Des remarques ?"
Pas un mouvement, pas un mot ... Et puis un petit mec, discrètement, se faufile pour passer. Pat l'arrête :
" Un problème, mec ?"
" Non, non, c'est juste que... je me suis trompé de côté..."

La bonne - Pub

T'as de beaux yeux tu sais ? ... mais c'est dommage que t'es oreilles les cachent !

Pourquoi y-a t-il des gens qui courent autour de l'école?

Pour poursuivre leurs études

La bonne - Pub

C'est l'histoire d'un catcheur russe, qui est super fort parce qu'il a une prise spéciale, qui s’appelle la prise du Bretzel, il t'attrape, te bloque, te tord dans tous les sens, tu te retrouves la tête en bas, tout tordu, tu sais plus où t'es et hop, t'as perdu le combat.
Un catcheur américain doit rencontrer ce terrible catcheur russe, alors son coach le met en garde :
- Fais gaffe, petit, méfie-toi de la prise du Bretzel !
Si jamais tu te fais prendre et qu'il arrive à te faire la prise du Bretzel, c'est perdu : personne ne s'est jamais sorti de la terrible prise du Bretzel !
Le jour du combat arrive et, dès le premier round, Paf !
Le russe commence à faire la prise du Bretzel à l'américain !
Le coach, croyant le combat perdu, se prend le visage dans les mains, mais quand il relève la tête, il voit le russe planer dans les airs, retomber lourdement sur le ring et l'américain, extenué, parvient à ramper jusque sur le corps du russe, gagnant ainsi le combat.
Plus tard, dans les vestiaires, le coach demande à l'américain :
- Mais comment t'as fait pour te sortir de la terrible prise du Bretzel ?
Alors le catcheur lui explique :
- Ben voilà : d'entrée, il m'a fait la prise du Bretzel, j'ai rien compris, il a commencé à me faire des noeuds de partout, j'avais de plus en plus mal, j'étais la tête en bas, sur le point de m'évanouir... Quand soudain, devant moi, j'ai vu une paire de couilles. Je me suis dit que mordre dedans lui ferait lacher prise, alors j'ai rassemblé mes dernieres forces et...
Ben c'est dingue l'energie qu'on peut avoir quand on mord ses propres couilles !

Cette histoire se passe la veille de Noël. C'est une femme en plein désespoir qui se prépare à sauter en bas d'un pont quand soudain le Père Noël lui demanda ce qu'elle faisait et elle dit:
- J'ai perdu mon emploi, quand j'ai voulu m'en aller chez moi on m'avait volé ma voiture et quand je suis rentrée chez moi mon mari m'a appris qu'il me laissait. C'est trop pour que je puisse supporter, j'aime mieux en finir avec la vie.
- Moi je ne suis pas quelqu'un de déguisé en Père Noël, je suis le vrai Père Noël et une fois pas année je descends sur terre pour exaucer un voeu de Noël et cette année ce sera le tiens alors rentre chez toi, ton mari t'attendra fou d'amour, ta voiture sera stationnée dans la cour et ton patron t'appelleras pour te dire que tu est réembauchée.
- Oh merci! Père Noël comment pourrais-je vous remercier?
- Ben tu sais mon enfant nous au Paradis on est un peu privés en sexe alors si tu pouvais me faire une pipe ça me ferait bien plaisir.
La jeune fille hésita un peu mais fini par accepter en se disant qu'il avait été si bon pour elle, quand elle eu fini le Père Noël lui demanda quelle âge elle avait.
- J'ai 22 ans Père Noël.
- Ha! 22 ans et tu crois encore au Père Noël...

La bonne - Pub
La bonne - Pub